Les oblitérations mécaniques - 1

          Les premières machines à oblitérer à grand rendement

     Extrait de l'article paru dans le Bulletin 120 de Décembre 2011 de L'Amicale
   Philatélique  L'Ancre et qui fut cité par la revue Timbres Magazine de Janvier 2012.

    Dans cet article , J.Cl. Bouquet nous livre quelques secrets sur les Machines à oblitérer
  apparues en Amérique du Nord à la fin du XIX° S. pour faire face à l'accroissement des
  échanges de courrier.


   Les Machines Bickerdike

   " La Bickerdike" d'origine canadienne est en usage à Paris de Décembre 1899 à 1906. 
   Elle atteignait la cadence de 20 000 lettres à  l'heure avec 1.5% d'anomalies.

    L'empreinte comporte un timbre à date et à sa droite, un drapeau ou   "oriflamme"
  qui  donnera  aux oblitérations mécaniques le nom  de   " FLAMMES"
   

        Flamme d'oblitération  BICKERDIKE   " Grand drapeau noir " en service à Paris Départ
  en Janvier 1899 . 
  Après un essai satisfaisant, une douzaine de
Obl mach Bickerdike red
  machines seront mises en service à partir de
  début 1900 à PARIS

      Lettre affranchie au tarif du 1/5/1878, au
     1° échelon de poids (15 g maxi) pour l'intérieur
      Levée de 5h45 du soir le 2/1/1899       

 
     Les Flammes  " DRAPEAU SIMPLIFIE "
    
     Nous apprenons aussi la symbolique des hachures de la flamme et nous poursuivrons
   la découverte de machines dont certaines, bien que louées en 1900 pour 3 ans,
   seront encore  actives jusqu'en 1906 
      La couronne répond à des caractéristiques précises quand à sa constitution et son
   diamètre. 


06 bickerdike dr simpl   cop mod Flamme d'oblitération Bickerdike

 - 
Paris Distribution,
  - levée 4h05 du matin, 10/1/1902
  - Tarif du 1/5/1878
  - Lettre ordinaire du 1° échelon de poids
    (15 g.maximum)  pour l'intérieur

  

    

    La machine American Postal

   Elle fut utilisée par un bureau de poste américain qui fonctionnait dans l'enceinte de
  l'Exposition Universelle de PARIS 1900. Il n'admettait cependant que les lettres affranchies
  avec des timbres français

                                                                        07 americ post cop mod red     
         Oblitération par machine US de
     l' Américan Postal Company  dont
     la Bickerdike est un perfectionnement
                                                               
    - levée de 4H00 du soir (4 PM), 12/0/1900



   La machine Columbia

    Une machine a été en essai d'Octobre 1905 à Avril 1906. Son empreinte s'apparente
   à  celles des Bickerdike. On constate  plusieurs différences. Notamment la taille de la 
   couronne , l'apparition de fleurons et d'une étoile après l'heure de levée  etc...


Obl mach columbia red  Malgré la qualité des empreintes, il n'y aura
  pas de suite.

  Flamme COLUMBIA
 -  Paris départ
 -  levée de 10h00, 2/3/1906
 -  tarif du 1/5/1878
 -  lettre ordinaire du 1° échelon de poids



    Les commentaires relatifs aux machines sont extraits de l'ouvrage d'Yvon Nouazé
   " L'Oblitération mécanique en France "  édité par la Fédération Française des Associations
   Philatéliques.

    
Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque  de l'Amicale Philatélique L'ANCRE

         Continuer la découverte des machines à oblitérer ;    Les Machines DAGUIN

                                    Pour retourner à la page      Le Philatéliste


 fléche back
Retour Accueil